cbd chez soi

Est-ce légal de faire une culture de CBD chez soi en France ?

Sommaire
banniere

Reconnu pour ses nombreux bienfaits sur la santé, le CBD est une substance extraite de la plante de cannabis. Originaire d’Asie, cette plante était destinée à la fabrication des vêtements, du cordage et des toiles. Puissant psychotrope (du fait de sa teneur en THC), le cannabis a été prohibé dans plusieurs pays. Depuis que le mouvement de sa légalisation se généralise, chaque pays essaie d’encadrer les différentes activités autour du cannabis. C’est le cas en France où, après les nombreuses controverses suscitées, la légitimité de l’exploitation de la substance continue d’être mise en cause. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la légalité de la culture à titre privé de cette substance. La loi n’interdit pas la culture des plantes contenant du CBD. Il y a des règles à respecter pour éviter les dérives. Différentes méthodes sont préconisées pour pouvoir cultiver du CBD chez soi : culture en jardin, en intérieur ou en serre.

Que faut-il savoir avant de cultiver du CBD chez soi ?

Le cannabis est une plante riche, médicinal, qui contient plus de cent phytocannabinoïdes. Parmi ces derniers, se trouve le cannabidiol, qui lui confère ses valeurs thérapeutiques. Depuis de nombreuses années, les médecins et les scientifiques sont d’accord sur les différentes propriétés thérapeutiques de cette molécule. Le CBD fait l’objet d’une faible toxicité. Il aurait sur l’organisme humain une multitude de bienfaits. Il aide à alléger les épisodes de dépression et les moments d’angoisse. Contrairement à d’autres cannabinoïdes, il ne crée pas d’addiction chez les consommateurs.

D’autres travaux scientifiques relèvent ses vertus thérapeutiques, dans le traitement des maladies telles que l’épilepsie et l’Alzheimer. Le CBD serait un bon régulateur d’activité hormonale et une excellente substance pour la perte de poids. Pour toutes ces raisons et bien d’autres, le CBD est légal en France. Il n’est pas classé parmi les stupéfiants. Le marché étant inondé de CBD de qualité douteuse, les consommateurs optent pour la culture à titre privé, question d’avoir un contrôle sur le produit.

A lire aussi :
Les meilleures idées de recettes au CBD

Cultiver du CBD chez soi en France : Quels sont les cadres juridiques ?

À proprement parler, il n’existe pas de flou juridique sur la culture du CBD en France. Sur le principe, la culture du chanvre est réprimée par la loi pénale. Faire pousser des plantes contenant du CBD est une pratique légalement encadrée. Au travers de plusieurs règles, la législation française régit cette activité exposée aux dérives. Les agriculteurs peuvent cultiver du cannabis, les particuliers ont aussi la possibilité de le faire chez eux. La seule condition est de respecter les formalismes en la matière, afin d’éviter de tomber sous le coup des sanctions pénales ou administratives. Cultiver le chanvre chez soi est une activité légalement encadrée.

Concernant le cadre légal, soulignons que 2 arrêtés principalement encadrent la culture du cannabis en France. Il s’agit de l’arrêté du 21 février 2008 et celui du 22 août 1990. Globalement, à l’analyse de ces réglementations, il ressort un certain nombre d’obligations légales sur toute personne qui souhaite cultiver du CBD.

Ces obligations portent sur plusieurs points.

La déclaration de la culture à la gendarmerie

Pour cultiver du CBD chez soi en toute légalité, la loi oblige à en faire la déclaration préalable à la gendarmerie locale. Cette obligation d’information, qui pèse sur le particulier, lui permet de se mettre à l’abri d’une interpellation future au motif de trafic de cannabis. Cette déclaration met les forces de l’ordre du coin au courant de ce que l’activité est tout à fait légale.

La récolte des fleurs

La législation française interdit aux cultivateurs, même privés, de récolter les fleurs de CBD. Tout cultivateur de CBD est tenu de jeter les fleurs de la plante à la poubelle ou bien au compost lors de la récolte. Les fleurs (ou inflorescences) de cannabis sont reconnues pour leur forte concentration de substances psychotropes.

A lire aussi :
Quelques informations sur le chanvre et l'huile de CBD

L’exploitation

La culture du CBD chez soi est une activité légale en France à condition qu’elle soit faite en vue d’exploiter la paille de la plante, sa fibre ou encore sa graine. C’est l’exploitation de la fleur (sommités fleuries) qui est interdite. Cette dernière doit être simplement jetée après récolte.

La variété de plante

La variété de la plante de cannabis cultivée détermine la légalité ou l’illégalité de l’activité. En France, les variétés de plante de CBD autorisées sont celles dont la teneur en THC n’excède pas 0,2 %. Le ministère de la Santé publique a établi, au travers d’un arrêté, une liste d’un peu plus de 20 variétés de cannabis autorisées sur le territoire français.

La certification des semences

Pour cultiver légalement du CBD chez soi en France, la loi oblige les cultivateurs de se procurer des semences certifiées et inscrites dans un catalogue. Cela permet de s’assurer qu’en amont, le taux de THC a été contrôlé en laboratoire. Parlant notamment des semences (graines notamment), aucune graine de CBD féminisée n’est légale en France actuellement.

cbd armoire

Cultiver du CBD chez soi en France : Les méthodes préconisées

Si vous souhaitez cultiver du CBD chez vous, vous devez opter pour l’une des méthodes recommandées en la matière.

Culture du CBD en jardin

Encore baptisée culture outdoor, c’est le moyen le plus connu pour cultiver le cannabis à titre privé. Pour y parvenir, on prend une graine de CBD qu’on fait germer préalablement. On la fait pousser dans un pot à l’intérieur en lui évitant l’étiolement grâce à une lampe pour semis.

Après la préparation de la terre du jardin (avec ajout d’engrais organique et de champignon mycorhizien), le jeune plant peut être repiqué en terre une fois les gelées passées. Il suffit d’attendre la fin de l’automne pour que la plante soit en maturité.

A lire aussi :
Comment bien faire son dosage de booster CBD ?

Culture du CBD en intérieur

La culture en intérieur ou culture indoor est plus indiquée pour obtenir de meilleures productions de cannabis, la plante bénéficie d’un excellent climat toute l’année. Plusieurs récoltes sont possibles. Très exigeant en termes d’arrosage, ce type de culture demande de la patience.

Pour cette méthode de culture, il est nécessaire d’avoir ces éléments :

  • Ventilateur pour l’aération ;
  • Une ou plusieurs graines de CBD ;
  • Tente de culture ;
  • Lampe horticole de type LED, MH, HPS ou CFL ;
  • Extracteur d’air ;
  • Filtre à charbon pour l’évacuation des odeurs ;
  • Pot carreau et du terreau ;
  • Engrais organiques.

Culture du CBD en serre

La culture du CBD en serre est adaptée pour les régions non favorables à la culture ordinaire du cannabis. Elle offre la possibilité de faire pousser le plant de CBD en terre ou dans le pot. Comme dans la culture outdoor, la culture part des graines de CBD. En plus de l’avantage de culture en pots ou en plein sol, la serre offre un climat avantageux plus tôt en saison. Étant donné que le sol ne reçoit pas de pluie, l’arrosage doit être de mise.

cbd en serre

Quelle que soit la méthode choisie, il est important de bien choisir la graine de CBD. Il est recommandé d’opter pour des variétés dioïques (celles dont les plants peuvent être distingués en mâle et femelle). Cultiver du CBD chez soi en France est une activité tout à fait légale tant qu’elle respecte la réglementation. Étant sensible, il existe une législation qui encadre sa production par les privés afin d’éviter les dérives éventuelles (déclaration aux forces de l’ordre, sélection des semences, exploitation…) et de permettre aux autorités de contrôler.

Arthur & Lila

logo du grossiste CBD Kilogrammes

Offre Spéciale

Les produits CBD en promo chez Kilogrammes !

jusqu'à

-50%